Les étapes pour tester la fibre optique avec un réflectomètre

Pour assurer le bon fonc­tion­ne­ment des réseaux de télé­com­mu­ni­ca­tion, il est nécessaire d’y effectuer des maintenances régulières. Les tests réalisés à partir d’un réflectomètre optique permettent de diagnostiquer le signal renvoyé par la fibre optique ainsi que ses défaillances. Découvrez comment utiliser cet appareil pour analyser l’état d’un réseau.

Connecter le réflectomètre à la fibre optique

Pour tester la fibre optique à l’aide d’un réflectomètre, il est nécessaire d’effectuer des branchements spécifiques entre plusieurs supports. Mais avant, il est conseillé de vérifier le bon état de tous les connecteurs qui seront couplés, notamment le port de l’appareil, les câbles de référence, les panneaux de brassage, etc.

Une fois les vérifications effectuées, il faudra brancher convenablement les bobines amorces et celles de fin de fibre du réflectomètre aux deux extrémités des connecteurs de la fibre optique. Assurez-vous tout de même de la compatibilité entre la prise de la bobine et la fibre à tester, afin de minimiser les réflectances dues à une mauvaise connexion. Rappelons que l’utilisation d’un réflectomètre ne peut être faite que par un expert en technologie, car une fausse manipulation ne permet pas de « caractériser » l’ensemble de la fibre.

Définir les paramètres du test

Il est indispensable de définir les paramètres du test afin d’obtenir des résultats précis sur le réflectomètre, encore appelé OTDR (Opti­cal Time Domain Reflec­to­me­ter). Les réglages effectués concernent d’une part la portée, qui permet de définir la longueur totale de la fibre optique et d’autre part, la largeur d’impulsion permettant de paramétrer la durée des impulsions laser émises. Le temps d’acquisition (durée de la mesure) ainsi que l’indice de réfraction sont également réglés.

Par ailleurs, au moment de la configuration du test de réflectométrie optique, il peut être envisageable de programmer à l’avance des épissures (nœud de deux cordages) ainsi que des seuils d’alarme liés aux pertes du système global.

Tester et interpréter les résultats

Une fois les paramétrages effectués, il est possible de lancer un test automatique grâce à la fonctionnalité « Auto test ». Toutefois, afin d’obtenir des résultats fiables et interprétables, cette opération nécessite l’intervention d’un professionnel. Ce dernier pourra mesurer et quantifier l’af­fai­blis­se­ment, la linéa­rité, les pertes d’in­ser­tion, les soudures ainsi que les défauts de la fibre optique. Vous trouverez des informations complémentaires sur cette technologie sur ce site.

À l’issue du test, les résultats sont affichés sous forme de graphique, avec l’axe X qui indique la distance et celui Y qui affiche la perte de signal en dB. Le réflectomètre optique convertit chaque donnée obtenue sous forme d’une icône facile à interpréter, grâce aux mentions « réussite » ou « échec ».

A propos de l'auteur: Samuel

J'ai commencé à apprendre le Java, et très rapidement je me suis orienté vers d'autres languages de programmation !

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *